Hélène Cochennec


Née Troubat Hélène, Ernestine le 13 Octobre 1906 à Cerdon du Loiret (45), elle est mariée et a deux enfants. Receveuse des autobus elle travaille au dépôt de Pantin.

son mari, résistant, est arrêté, puis déporté. Il lui faut alors, dans les conditions difficiles de l’occupation, élever ses deux enfants, en même temps qu’elle remplace son époux dans l’action clandestine qu’il avait entreprise.

Elle est arrêtée le 2 Juillet 1944.

Le 15 août 1944 les Allemands forment le dernier convoi massif de déportation de la région parisienne Hélène Cochennec est déportée au camp de concentration pour femmes de Ravensbrück.

Moins de 7 mois plus tard, elle succombe le 15 Mars 1945 au manque de nourriture,d’hygiène, de soins, au travail forcé, aux coups, .

La Croix de Guerre avec palmes lui a été attribuée.

Une école maternelle de Pantin porte son nom

Journal officiel du 10 mars 1988 Page 03202
Par arrêté NOR : ACVP8820006A du secrétaire d’État aux anciens combattants en date du 28 janvier 1988, il est décidé d’apposer la mention « Mort en déportation » sur les actes de décès de : Cochennec, née Troubat (Hélène, Ernestine), le 13 octobre 1906 à Cerdon-du-Loiret (Loiret), décédée le 15 mars 1945 à Ravensbruck (Allemagne).

Mis à jour : lundi 4 août 2014