Assemblée générale des associations de mémoire : une piste pour implanter le Mémorial


La salle de l’UDAC était bien garnie ce samedi 14 septembre pour l’assemblée générale des associations de mémoire : étaient présents le Col Prouteau, président du comité du concours scolaire de la Résistance et de la Déportation, Gaston Marceteau, président de l’ADIRP, Gilbert Morin, président de l’ADIF, Martine Trémège, présidente de l’AFMD 85 ainsi que Michel Lebeoeuf président de l’UNC et Armand Fort, président de l’ONAC qui nous accueillait toujours avec bienveillance dans ses locaux.

JPEG - 19.9 ko
De gauche à droite : Jean-Claude Lebailly, président de l’AMRDV, Martine Trémège de l’AFMD 85, M. le Col Prouteau président du comité du Concours scolaire de la Résistance et de la Déportation, Gilbert Morin, de l’ADIF, M. Alain Leboeuf de l’UNC, Thierry Devaredisse de l’ONAC et Armand Fort de l’UDAC

*Chacun a présenté ses compte-rendu d’activités, ses bilans moraux et financiers. On retiendra que l’ADIRP de Vendée a décidé de s’auto-dissoudre à la fin de l’année civile comme cela avait été prévu et annoncé depuis plusieurs années.

*L’association chargée de la mise en œuvre de ce Mémorial a vu le jour fin juin et les statuts sont parus au Journal Officiel. Un conseil d’administration a été formé et un bureau élu, présidé par Jean-Claude Lebailly. Un site internet est en cours de réalisation, un compte facebook (AMRDV) est ouvert, un n° de téléphone créé (0637954788) et un compte financier ouvert.

Mr Leboeuf de l’UNC fait part de sa rencontre avec M. Valentin Josse, nouveau maire de Mouilleron-en-Pareds et de M. Eric Rambaud, président de la communauté de communes du Pays de la Chataigneraie. Il existe, semble t’il, des locaux qui vont se libérer au Domaine Saint-Sauveur, antenne de l’école du Patrimoine, ce dernier appartenant au conseil général de la Vendée. Ces locaux étaient précédemment occupés par l’école des Etablières mais le bail de 5 ans passé avec le CG est échu. Il existerait donc une possibilité de voir s’implanter là le Mémorial de la Résistance et de la Déportation qui aurait toute sa légitimité dans ce lieu célèbre pour être le lieu de naissance du Mal De Lattre de Tassigny (et de Clémenceau).

De plus, le wagon (réplique des wagons de déportation) réalisé par le collège des Colliberts de Saint-Michel-enl’Herm en lien avec M. Laidet s’y trouve déjà, ainsi que des tableaux légués par Monsieur Laidet.

Il faut évidemment voir là une possibilité mais sans éluder les questions qui restent en suspens. Il faut rencontrer les élus locaux précités et se poser la question de l’indépendance de l’association si le Mémorial venait à être abrité par le Conseil Général de la Vendée.

*Martine Trémège a aussi évoqué le déclin important depuis quelques années de la participation des élèves et des établissements au CNRD. On a compté 384 participants soit un recul notable (583 en 2012) avec 13 collèges et 8 lycées (contre 20 collèges et 10 lycées en 2012). Les causes sont connues : nouveaux programmes inadaptés à la chronologie du concours, nouvelles épreuves du brevet des collèges .... Le Ministère a procédé à un allègement des programmes et une possibilité pour les professeurs d’adapter la programmation du cours. mais ces dispositions arrivent alors que les cours sont déjà commencés ...Quel en sera l’impact en mars prochain d’autant que beaucoup d’enseignants entament des projets au titre du centenaire de 1914 ?

*Un projet plus immédiat est celui de rassembler les DT des Pays-de-la-Loire afin de mutualiser les actions et les ressources (humaines et matérielles). Cela consisterait à faire des réunions alternant dans les différentes DT. Le prochain rendez-vous est pour le samedi 5 octobre à Mayenne qui a ouvert, il y a près de 2 ans, son Mémorial des Déportés. Une invitation a été remise aux intéressés.

La rencontre, fructueuse, s’est terminée vers 12 h 30 autour d’un apéritif puis d’une bonne table

OpenDocument Text - 24.7 ko
Le compte-rendu des travaux du 14 septembre
Mis à jour : lundi 2 septembre 2013