Assemblée générale des associations de mémoire de la Vendée


Les travaux sont ouverts à 9 h 45 salle des Grands Riaux au Château d’Olonne par Martine Trémège, présidente de l’AFMD, délégation territoriale de la Vendée
En introduction, celle-ci rappelle le décès de deux de nos amis, MM. Charrieau et Marceteau à qui elle rend hommage. Une minute de silence est respectée à leur mémoire.
Puis, elle invite tous les présents à se présenter et à rappeler leurs appartenances respectives à nos associations.
Elle prie d’excuser les absents qui lui ont signifié leur impossibilité d’être présents.
1. Les comptes-rendus financiers.
 Pour l’ADIF (Association Départementale des Déportés et Internés et Familles), Gilbert Morin souligne l’effort important fait par l’ADIF pour le 70ème anniversaire de la Libération des camps qui s’est traduit par une subvention exceptionnelle de 500 € pour le CNRD et l’achat de 12 livres sur Emmanuel Garnier qui ont été distribués aux lauréats. Reste en caisse 1131 €
 Pour l’AFMD, Claudine Durey donne l’état du compte dont le solde est de 198,14 €. Une subvention de l’AFMD nationale a été versée pour continuer l’œuvre réalisée par Grains de Mémoire aux Sables d’Olonne. Cette somme servira à réaliser un travail de mémoire en hommage aux Juifs déportés des Sables. Leur sort n’a pu être évoqué dans le travail fait au mois de mai dernier.
 Jacky Buton, trésorier de l’AMRDV dresse le bilan financier de l’association. Son activité a été, hélas, presqu’inexistante compte-tenu le manque d’avancée des discussions tant avec le conseil départemental que la ville de la Roche sur Yon. Le solde est de 1710 €
 Pour l’UD-CVR et associés (Combattants volontaires de la Résistance) la trésorière, Catherine Garnier Le Corre se réjouit du succès du concours même si cela entraine des dépenses importantes. Les recettes venues du conseil départemental, de l’UNC, de l’ONAC (1000 € chacun), de l’ADIF (500 €), de l’UDAC (100 €), des communes de Vendée (6 dont 950 € de la ville de la Roche sur Yon), le Souvenir Français (en attente)…
Les recettes ont été de 5625,50 €. Les dépenses (car pour Caen, visite du Mémorial, prix pour les lauréats, plus frais divers) de 5568, 40 € soit un solde minime de 58, 10 €. Le versement promis par le Souvenir Français (400 €) devrait permettre d’entamer la prochaine année avec davantage de sérénité.

Tous ces comptes-rendus financiers sont adoptés à l’unanimité
2. Comptes-rendus d’activités
 ADIF Gilbert Morin souligne que son association a été présente à toutes les grandes manifestations de mémoire qui se sont déroulées notamment aux Sables d’Olonne et salue le travail des jeunes qui se sont investis bénévolement dans la réalisation de travaux pour le CNRD. Il évoque notamment sa présence lors du baptême du bateau de la SNSM « Emmanuel-Garnier » le 29 mai à Port-Olonna
 AFMD Claudine Durey évoque le travail auquel elle s’est jointe en tant que membre de l’AFMD concernant le 70ème anniversaire de la Libération des Sables d’Olonne. Le principal organisateur était l’association « Grains de Mémoire » présidée par Line Roux-Calveira. Le mois de mai a vu se succéder de multiples manifestations (cinéma, expos, spectacles, chant choral ) qui se sont achevées lors du week-end de Pentecôte par une manifestation toute la journée du samedi et l’inauguration de la stèle du « jardin Odette Roux » avec le soutien des municipalités du pays des Olonnes. Reste à faire le travail sur les familles juives. Claudine Durey va s’y atteler. Comme le lui signifie Thierry Thoreau, les archives départementales peuvent l’aider dans ses recherches.

 Manifestions diverses. Nos associations ont été présentes lors des manifestations organisées à la Chapelle-Themer, Aizenay et Dompierre-sur-Yon.
 A la Roche-sur-Yon, lors de la journée du Souvenir de la Déportation, nous étions présents lorsqu’ont été dévoilées les plaques commémorant à la Préfecture le sacrifice des fonctionnaires déportés et, en ville, la mémoire des familles juives qui ont connu le même sort.
 LE CNRD a connu un réel succès avec près de 600 copies et un record de travaux collectifs dont tous les membres du jury départemental se sont attachés à louer la qualité. Le nombre de lycées participant est en hausse et le lauréat départemental est issu d’un lycée technologique, ce qui démontre notre volonté d’intéresser le plus grand nombre des collégiens et lycéens. La remise des prix a connu un succès remarqué ; ce moment est devenu un rendez-vous privilégié par la Préfecture, on ne peut que s’en réjouir.
Le thème du CNRD 2016 sera « Résister par l’Art et la Littérature ». Une réunion de présentation aura lieu aux archives départementales le 18 novembre 2015 avec de multiples documents et notamment la présence de Bruno de la Pintière et de M. Artarit, psychiatre, qui pourra éclairer les professeurs présents sur le rôle de l’art ou de la littérature pour les déportés dans leur lutte pour la Vie et la Résistance. Des documents du Dr Pigeanne pourront aussi servir de réflexion. Notons qu’avant son décès, Gaston Marceteau avait déjà élaboré un travail de préparation comme il le faisait chaque année.
Le choix du sujet se fera en décembre. La réunion pour proposer des sujets aux nouveaux IPR régionaux aura lieu le 16 décembre à 15 h à la salle de l’UDAC, rue Lafayette à la Roche-sur-Yon.
Le jury sera appelé à se réunir en avril aux Gondoliers et non plus au lycée De Lattre de Tassigny.
3. La question du Mémorial
Jacky Buton et Martine Trémège dressent l’état des discussions mais tiennent à évoquer la remarquable journée du 12 septembre organisée par le CDMOT, la Soulère et la compagnie l’Ecarquille à la Roche-sur-Yon pour évoquer la Résistance dans la ville. Cette animation sur les lieux de mémoire a connu un succès mérité.

Les discussions sur la réalisation d’un Mémorial stagnent. L’entrevue avec Bruno Guilloux, conseiller municipal à la Roche-sur-Yon, nous a, hélas, montré que l’information donnée lors de deux entrevues précédentes avec le maire n’a jamais été évoquée
En ce qui concerne le département et l’éventuelle implantation du Mémorial à Mouilleron-en-Pareds, nous n’avions aucune nouvelle depuis avril. Malgré deux courriers envoyés au printemps puis durant l’été, Martine Trémège n’avait reçu aucune réponse de la part de M. Valentin Josse avec lequel deux réunions avait eu lieu durant l’hiver. Enfin, celle-ci est venue fin septembre sans doute grâce à l’intervention de M. Leboeuf.
Beaucoup de questions restent en suspens même si M. Josse se dit toujours aussi favorable à l’implantation de ce Mémorial qui serait proche du musée national Clémenceau qui serait ouvert en principe durant l’année 2017. Une nouvelle réunion avec Mr Josse mais aussi M. Auvinet, président du conseil départemental, voire M. Vital est indispensable. M. Leboeuf va tenter de trouver une date de rendez-vous où nous représenteraient Jacky Buton, Martine Trémège et Michèle Turi. Ces trois derniers pourraient se rendre disponibles un vendredi après-midi du mois de novembre.
Il est question aussi de ce que vont devenir les documents de M. Marceteau. Il faut trouver une entente avec sa fille et sa compagne.

La prochaine réunion est prévue le 16 décembre ou nous aurons pour tache, outre les sujets du concours, de redéfinir les rôles au sein de nos deux associations : AFMD et UD CVR.
La séance est levée vers 12 h.

Claudine Durey avait préparé, dans la salle des Grands Riaux, une mini-exposition sur Séraphin Buton. Pour ceux qui ont pu ou voulu, l’après-midi après un déjeuner amical, elle nous a guidés dans la ville des Sables d’Olonne sur les traces des déportés à qui une rue de la ville est dédiée. Qu’elle en soit remerciée.

Mis à jour : vendredi 25 septembre 2015