Les lieux de déportation

Kommando d’Hersbruck

Hersbruck est situé en Bavière (Allemagne). Hersbruck est un Kommando extérieur dépendant du KL Flossenbürg sur le terrain d’un complexe autrefois utilisé par le Service du travail du Reich.. En 1944-1945, l’Allemagne subit des bombardements massifs. Les dirigeants nazis décident alors d’enterrer l’industrie de l’armement. Les prisonniers arrivent à Hersbruck en juillet 1944. Ce complexe de tunnels de près de 200 000 mètres carrés était prévu pour la production de moteurs d’avion BMW. Hochtief AG, (...)

carte des camps

carte des principaux camps de conventration, centre d’euthanasie et centre d’extermination ouvert par le régime nazi source : livre mémorial FMD -2004

Vught-Hertogenbosch (VUGHT)

Le camp de concentration de Vught, en Hollande,situé dans la province du Nord-Brabant, sur la commune du même nom, le KL Vught est inauguré en janvier 1943 et reste en fonction jusqu’en septembre 1944, date de son évacuation vers le KL Sachsenhausen, pour les hommes, et vers celui de Ravensbrück, pour les femmes. C’est le Gauleiter Seyss-Inquart qui décide l’installation de ce camp. Comme les autres KL allemands, il est placé sous la responsabilité de la SS et dans ce cas sous celle du district (...)

Stuttof

LE KL STUTTHOF La création du KL Stutthof est décidée dès l’occupation de Danzig par les Allemands, au mois d’août 1939, avant même le début de la guerre contre la Pologne. Le camp est situé en Prusse occidentale, sur un terrain marécageux, à 36 kilomètres à l’est de la ville de Danzig, et au niveau de la mer, à 2 kilomètres de la Baltique. Il ne s’agit à l’origine que d’un Sonderlager (camp spécial) et il n’est transformé en KL que le 20 février 1942. Au départ, le KL Stutthof est destiné à l’internement des (...)

Flossenburg

Le KL Flossenbürg est souvent qualifié de camp « oublié », car si près de 6 000 Français, dont plus de 900 femmes y ont été détenus, sans compter des milliers d’autres évacués de Buchenwald en avril 1945 et qui n’ont pas été immatriculés, aucun transport direct n’est organisé au départ de France vers ce KL. En effet, tous ont séjourné dans d’autres camps ou dans des prisons du Reich avant d’être transférés à Flossenbürg. Dès avril 1938, un Kommando venu du KL Dachau commence l’édification du camp situé à 800 (...)

Natzweiller-Struthof

Ce KL est installé en Alsace, sur la commune de Natzwiller, à 60 kilomètres au nord-est de Strasbourg sur un contrefort des Vosges, à 800 mètres d’altitude. Il s’agit de l’unique camp de concentration situé en territoire français, mais annexé au IIIème Reich à cette époque. Le 21 mai 1941, arrivent les premiers détenus en provenance du KL Sachsenhausen. Ils effectuent les travaux de terrassement et d’aménagement du camp primitif. Encerclé par une ligne électrifiée, il est formé par dix-huit baraquements, (...)

Mittelbau Dora

L’ancien camp de concentration Mittelbau-Dora A la fin du moi d’août 1943, s’ouvrit près de Nordhausen, dans le Kohnstein, un camp extérieur dépendant du camp de concentration de Buchenwald qui portait le nom de "Dora". La cause immédiate fut le bombardement du centre de recherche des fusées de Peenemünde les 17 et 18 août 1943 ainsi que la décision de déplacer sous terre l’assemblage des fusées. Depuis que la défaite de l’Allemagne se profilait en 1943, le ministère de l’armement et la SS (...)

Gross Rosen

Situé en Silésie, au sud de l’Oder et à 60 kilomètres de Breslau, près de la ville portant le même nom (Rogosnica, en polonais). Le camp de Gross-Rosen a été créé en Août 1940 comme kommando de Sachsenhausen, les prisonniers étaient destinés à travailler dans la carrière de granit Le premier transport, partis de Sachsenhausen et composé de 98 polonais est arrivé le 2 Août Il devient un camp autonome à l’automne 1941 avec ses propres Kommandos de travail. L’originalité du KL Gross Rosen réside dans la (...)

Sachsenhausen

Dès la nomination d’Hitler comme chancelier du Reich, le 30 janvier 1933, la répression s’engage contre les opposants au régime. Plus de 60 camps de concentration sont créés en Allemagne en 1933-1934. Le 20 mars 1933, les SA installent un camp « sauvage » dans une brasserie désaffectée d’Oranienbourg, petite ville située à environ 30 kilomètres au Nord de Berlin. De nombreux parlementaires communistes et socialistes allemands y sont internés. Parmi eux, Gerhart Seger, député social-démocrate parvient à (...)

Auschwitz-Birkenau

Auschwitz-Birkenau est connu dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et dans le monde entier comme le symbole de la volonté d’extermination par les nazis des Juifs d’Europe, camouflée sous le nom de « solution finale du problème juif en Europe » aboutissant au meurtre de plus de 5,1 millions d’êtres humainsLire notamment Georges Bensoussan, Auschwitz en héritage ?, éditions Mille et une nuits, Paris, 1998 Cette fonction criminelle lui est dévolue, pendant l’été ou l’automne 1941, par les maîtres (...)

1 | 2