Activités

Inconnu à cette adresse

Invitation à la représentation théâtrale du vendredi 10 novembre 2017 au collège privé de Marcq en Baroeul partenaire de l’AFMD DT59 dans le cadre du concours national de la Résistance et de la Déportation

Sans oublier nos frères

Plus de 70 ans après la libération des camps nazis, ce livre est un bel hommage à la dignité humaine. Editions SUTTON www.editions-sutton.com

Un parc Yvonne ABBAS à La Madeleine

24 avril 20016 A La Madeleine sa commune, Yvonne Abbas lisait traditionnellement le message des Associations des déportés lors des cérémonies de la journée d’hommage aux victimes et héros de la Déportation. Résistante de la première heure avec les Jeunes Filles de France, et les Jeunes Communistes du Nord, auprès de Matha Desrumeaux pour la reconstruction du Parti communiste. Elle participe avec son mari Forent Debels aux premières actions de résistance menées par l’Organisation Spéciale et plus (...)

L’écriture à l’épreuve de la déportation

Colloque international interdisciplinaire du 10 au 12 mars 2016 à l’Université catholique de Lille Coût : 15 € pour les 3 jours gratuit pour les étudiants et moins de 25 ans Renseignements & Inscriptions : 06 82 54 95 07 ou cathy.leblanc(at)univ-catholille.fr La Lettre… Dans le contexte des camps de concentration, l’écriture prend une dimension toute particulière. Elle commence par être la devise du camp, « A chacun son dû » pour Buchenwald, « Le travail rend libre, pour Auschwitz et Dachau. (...)

DT 59 le nom de Micheline Teichler donné à une classe de CM2

8 janvier 2010 Intervention de la Présidente de l’AFMD Notre délégation du Nord de l’AFMD représente la Fondation pour le Mémoire de la Déportation, présidée par Marie-José Chombart de Lauwe. Notre but est de faire entendre la voix des déportés, des 76 000 juifs dont 11 400 enfants déportés dan les camps d’extermination de l’Allemagne nazie, des 80 000 déportés de répression qui n’était pas tous des résistants, mais qui tous ont connu un système fondé sur le mépris de la vie humaine, une condition d’esclave (...)

DT 59 - un hommage aux femmes déportées

La stèle, représentant trois femmes stylisées, fraternellement enlacées, a été dévoilée, hier, par Yvonne Abbas. PHOTO DELPHINE PINEAU "Warlus, un village de 400 habitants, près d’Arras, a inauguré, hier, une des seules stèles connues en France, réalisée pour honorer la mémoire des femmes déportées. Soixante-quatre ans après la Seconde Guerre mondiale, l’événement est plutôt rare. C’est que selon Yvonne Abbas, ancienne déportée de Ravensbrück (camp d’extermination nazi, situé à une quarantaine kilomètres de (...)